1

14/01/2010

M le maudit, de Fritz Lang (1931)

mlemaudit1

Berlin, fin des années 20. La ville est en proie à un tueur en série qui enlève des petites filles pour les assassiner. La population a peur, la police enquête mais l'assassin ne laisse aucun indice. Les nombreuses descentes des forces de l'ordre finissent par gêner différentes organisations criminelles dans leurs affaires, elles décident donc de rechercher ce tueur via leur propre réseau d'investigation.

mlemaudit2

Chef d'oeuvre unanimement reconnu et film majeur de la filmographie de Fritz Lang, "M le maudit" m'a laissé tout de même un peu perplexe. Un scénario linéaire, des dialogues qui n'ont rien d'extraordinaire (à noter que c'est le premier film parlant de Fritz Lang) et une scène finale censée être la scène clef du film mais qui réserve peu de surprises. Toutefois, certains sujets intéressants sont abordés tels que l'auto-justice et je n'ai pu m'empêcher de faire le rapprochement avec une scène analogue de "Lady Vengeance" que j'ai vu il y a peu et qui est sorti plus de 70 ans après (!).

mlemaudit4

Je dois cependant reconnaitre que l'esthétique du film est assez travaillée. Je prends par exemple la première apparition du tueur : on ne le voit pas en personne mais juste son ombre qui glisse sur son avis de recherche émis par la police pour avertir la population. Une belle façon de montrer la menace insaisissable qu'il représente. Très stylé. Il y a aussi des prises de vue assez recherchées dans certaines scènes et qui sont destinées à surprendre le spectateur. C'est finalement peut-être dans cette direction qu'il faut chercher afin d'apprécier ce film à sa juste valeur.

mlemaudit3

Loin d'être un mauvais film, "M le maudit" reste un classique aux qualités visuelles indéniables.

Fiche technique :

  • Titre : M le maudit
  • Titre original : M – Eine Stadt sucht einen Mörder
  • Film allemand
  • Année 1931
  • Genre : policier
  • Réalisateur : Fritz Lang
  • Acteurs principaux : Peter Lorre, Otto Wernicke, Gustaf Gründgens
  • Durée : 1h57 *

* La durée officielle du film est de 1h57. Cependant ce film très ancien a été restauré et a connu plusieurs versions, de différentes longueurs, dont la plus courte fait 1h29.

mlemaudit5

15:48 Publié dans Cinéma | Commentaires (4)

Commentaires

Je suis contente que tu es mis une critique sur ce film, car pour moi, c'est un très bon film pour l'époque, même si l'histoire est simple, c'est vrai.
J'ai d'autres films de Fritz Lang à te prêter si tu veux.

Écrit par : Cat | 15/01/2010

Je veux bien. On se voit demain, tu me les montreras et je choisirai. Je te ramènerai The party.

Écrit par : Seb | 15/01/2010

Je cite un commentaire qui me semble sensiblement plus éclairé que celui qui précède. On peut essayer de temps en temps de ne pas tout ramener à nos seuls critères contemporains d'évaluation. Et revoir un peu l'histoire récente (20e s.)
"Toutefois, certains sujets intéressants sont abordés" me semble un peu léger si on veut bien se donner la peine de replacer Lang dans le contexte où il a fait le film.
"Seul et désœuvré, M souffre avant tout d’un mal social. Et ses contradictions sont les mêmes – quoi qu’atteignant un stade de virulence dangereuse – que celles de la République de Weimar elle-même, agonisant des suites d’une crise économique qui ouvre une voie privilégiée au nationalisme revanchard déguisé en socialisme. Les crimes du Maudit aboutissent donc moins à troubler les règles d’une morale préexistante qu’à en révéler le caractère chancelant : tandis qu’une organisation criminelle entend ramener la tranquillité dans les rues à sa manière, l’appareil policier donne d’inquiétants signes de faiblesse… Au final, Lang ne réalise pas seulement un tour de force technique en prenant cinq à dix ans d’avance sur ses pairs quant à l’utilisation qu’il fait du son au cinéma, il ne fascine pas uniquement par la grandeur de ses images à l’expressionnisme plus pertinent que jamais, ne se contente pas de ménager un suspense démoniaque, il saisit au présent et avec une force inouïe les relations de l’autorité avec la misère et les réactions terribles d’un peuple en loques à l’intrusion d’un insaisissable, d’un anormal. Son film est un immense chef-d’œuvre."

Écrit par : Richard | 26/05/2013

Mon cher Richard,

Pour déclarer que je ne suis pas capable de replacer un film dans son contexte lorsque j'en parle, vous ne devez pas avoir lu beaucoup de mes critiques.

Ensuite, le but de ce site est de présenter des films, et non d'en faire une analyse complexe. C'est pourquoi je préfère exprimer mon ressenti après visionnage plutôt que d'écrire un pavé comme celui que vous avez été cherché et que beaucoup trouveront indigeste. Je veux bien que l'on me reproche la sobriété de mes textes (j'avoue, certains films m'inspirent plus que d'autres, et c'est normal) mais que la personne qui me fasse cette remarque ne prenne pas la peine de développer elle-même son point de vue et se contente d'aller pêcher un texte lu ailleurs et d'en faire un copier-coller, je trouve cela assez paradoxal. Mais peut-être n'étiez vous pas capable de synthétiser une telle analyse ?

Écrit par : Seb | 29/05/2013

Les commentaires sont fermés.