1

26/02/2010

Godzilla vs Destroyah, de Takao Okawara (1995)

destroyah1

Godzilla n'est pas sorti indemne de son combat contre Spacegodzilla. La trop grande quantité d'énergie atomique qu'il a dû absorber l'a transformé en réacteur nucléaire, qui menace à tout moment d'exploser. Hors de contrôle, Godzilla provoque des ravages. Une nouvelle arme est testée, le Super X III, destinée à geler le monstre, ou tout du moins baisser sa température qui ne cesse d'augmenter. Parallèlement, un scientifique tente de reprendre les études du Dr Serizawa et de les appliquer dans le domaine de l'agronomie. Il analyse des échantillons de terrain prélevés sur le site où à été utilisé le destructeur d'oxygène (qui avait permis de tuer Godzilla dans le 1er film). Il s'aperçoit qu'une forme de vie a été créée suite à l'utilisation de cette arme. Cette forme de vie, sortie de son habitat, évolue et s'échappe du laboratoire. Elle va connaître une croissance exponentielle et devenir extrêmement dangereuse.

destroyah2

Très joli plan nocturne avec un Godzilla en fusion au fond.

Depuis ma critique de "Godzilla", j'ai visionné beaucoup de kaiju eiga (quasiment que des Godzilla en fait) où le bon côtoyait parfois le ridicule mais quand on est fan, ça ne compte pas. Il y a même eu des bonnes surprises, comme ce "Godzilla vs Destroyah". Comme ce blog est quand même censé présenter ce que je regarde, il était juste que je fasse une critique d'un autre Godzilla.

destroyah6

Ce qui se passera si Godzilla explose.

Ce film est la suite directe de "Godzilla vs Spacegodzilla" sorti un an auparavant. Beaucoup de films de la série se suivent d'ailleurs (mais c'est déjà pas évident d'en voir, alors les voir dans l'ordre... ). Il y a deux choses que j'ai bien aimé. Tout d'abord un effort a été fait au niveau des effets spéciaux. Un type dans un costume pour jouer Godzilla, ça passe en  1954, mais en 1995 c'est complètement dépassé. Deux ans auparavant, "Jurassic Park" débarquait sur les écrans du monde entier et présentait des dinosaures en images de synthèse magnifiques. Mais les japonais sont plus traditionnels, point d'image de synthèse donc (il faut dire que le budget 10 fois moins élevé que "Jurassic Park" en est aussi la raison). Il faudra attendre 1999 avant d'avoir de l'image de synthèse dans un Godzilla (je ne compte pas le film de Roland Emmerich qui pour moi n'est pas un vrai Godzilla).

destroyah4

destroyah5

Pourtant, comme je le disais, un effort a été fait pour que le film fasse moins plastique (ce qui est le principal reproche fait à la série en fait). Et le résultat est très satisfaisant : un Godzilla aux écailles craquelées où circule une sorte de lave en fusion est particulièrement réussi. Destroyah bénéficie également d'un design très classe. Cela change des autres kaiju de la série dont certains sont vraiment ridicules (genre Megalon). L'aspect de Destroyah change au fur et à mesure de sa croissance. D'abord de la taille d'un insecte, il aura ensuite la taille d'un homme. C'est à ce moment qu'une scène très très proche d'"Alien 2" aura lieue où la G-Force (l'équipe spéciale chargée en temps normal du contrôle de Godzilla) chassera Destroyah dans une grande usine. Destroyah finira par atteindre la taille de Godzilla et prendra alors sa forme définitive (que vous pouvez voir sur l'affiche).

destroyah7

Evolution finale de Destroyah.

Le deuxième point intéressant, c'est le scénario. Le film tisse de nombreux liens avec le tout premier "Godzilla". La cause de l'apparition de Destroyah est l'utilisation du destructeur d'oxygène par le Dr Serizawa (qui s'est suicidé après avoir détruit ses notes pour que son arme disparaisse avec lui). De même, la fille et le petit fils du professeur Yamane apparaissent comme conseillers auprès de la G-Force. L'actrice jouant Emiko Yamane est la même que dans le "Godzilla" de 1954. Malheureusement le professeur Yamane n'apparait pas car l'acteur Takashi Shimura est décédé en 1982, son portrait sera tout de même montré à l'écran. Bref, beaucoup de références, couplé au fait qu'ils ont essayé de faire une histoire crédible plutôt que de montrer un énième kaiju qui apparaît d'on-ne-sait-où, cela rend "Godzilla vs Destroyah" intéressant à regarder.

destroyah3

L'actrice Momoko Kochi, qui reprend le même rôle que dans le film de 1954 (c'est elle sur la dernière photo de mon autre critique, à côté du Dr Serizawa)

Toutes ces qualités le placent dans le top des films de Godzilla. C'est dommage qu'ils ne soient pas tous de ce niveau là. Probablement le meilleur que j'ai vu avec le premier "Godzilla" de 1954.

Fiche technique :

  • Titre : Godzilla vs Destroyah
  • Film japonais
  • Année 1995
  • Genre: film de monstre (kaiju eiga)
  • Réalisateur : Takao Okawara
  • Acteurs principaux : Takuro Tatsumi, Yōko Ishino, Yasufumi Hayashi
  • Durée : 1h43

20:33 Publié dans Cinéma | Commentaires (4)

Commentaires

On dirait un film des années 50 !
Tu n'aurais pas été traumatisé par les zoïdes étant petit toi ? :)

Écrit par : cat | 27/02/2010

c'est çà tout le charme de ces films. il sont ridiculement amusant.
les "zoîdes" sont trop récent. c'est plutôt du "sentaï" avec par exemple X-or (ou Sharivan pour les puristes)
les films japonais de ce genre pour le peu que j'ai vu. sont plus ou moins du même style. robot ou monstre géant, destruction massive de ville, mais étrangement pas de mort visible.
le dernier en date que j'ai visionné est les 20th century boys. un film de presque 3h ou il y a bien sur un robot géant et la destrction d'une grosse partie de tokyo à la fin. alors que tout le long du film on alterne sur 3 période de la vie de 10 personnages dans une sorte de conspiration planétaire (très intéressant d'ailleurs).
en tout cas les "gozilla" ou "gojira". sont toujours a voir d'un œil nostalgique et non pas critique...
moi qui ai toujours trouvé amusant de voir un truc en mousse marché sur des maquettes.

Écrit par : franky | 28/02/2010

Nom d'une gargouille ! Tu as les 20th century boys en DVD ? Il faut qu'on parle :)

Écrit par : Seb | 01/03/2010

bien sur que je l'ai! j'attends même la sortie de la suite.

Écrit par : franky | 01/03/2010

Les commentaires sont fermés.