1

17/03/2010

Le parfum de la dame en noir, de Bruno Podalydès (2005)

damenoir1

Après avoir mené l'enquête dans l'affaire du mystère de la chambre jaune, Rouletabille offre à nouveau ses services à un couple fraichement marié, Mathilde et Robert Darzac. Ils se rendent dans le château d'Hercule mais le bandit Larsan à été aperçu dans les parages. Rouletabille fait barricader le château et est bien décidé à protéger ses pensionnaires.

damenoir2

Le résumé est un peu succinct, je m'en excuse. Il faut dire, c'est assez rare pour que je le souligne, que je n'ai rien compris au film. Premier gros défaut, il y a beaucoup de références au "Mystère de la chambre jaune". Pas de chance, j'ai vu ce film il y a un bon moment et je ne m'en souviens plus trop. Donc, déjà pour moi, dès le départ, c'était cuit. Ensuite, il y a beaucoup de personnages et on ne les présente pas. Du coup, impossible de connaître leur relation. J'imagine que certains étaient déjà présents dans le précédent film mais c'est aberrant de considérer que le spectateur connait déjà tout et qu'aucun rappel n'est nécessaire. Là encore, ça n'a pas facilité ma compréhension de l'histoire.

damenoir3

Le scénario est extrêmement confus. Dès le début du film, on ne comprend rien. La scène avec la mort du fakir, je n'ai toujours pas compris son intérêt, même si juste après on nous explique que c'était Larsan. Là, quand même, après un effort de mémoire considérable, je me suis souvenu que Larsan c'était le bandit qu'avait laissé filer Rouletabille à la fin du premier film. Ah ! J'avais au moins compris un truc. Mais pourquoi on nous montre sa "mort", ça, je n'ai pas compris. Dans la scène suivante, Rouletabille retourne sur un lieu de son passé, nous parle d'une dame en noir sans que l'on comprenne de qui il s'agit et part soudainement à la rescousse du couple marié. Toujours aussi incompréhensible. Des faits se déroulent sous nos yeux sans que l'on comprenne vraiment ce qu'il se passe.

damenoir4

Contrairement au "Mystère de la chambre jaune", il n'y a ici aucun mystère à élucider. Tout le scénario repose sur le fait que les gens du château sont effrayés de savoir que Larsan pourrait se trouver dans les parages (on ne comprend pas pourquoi) et sur le fait que Rouletabille pense qu'il a pénétré le château et qu'il se serait déguisé en l'un des occupants. Je n'ai par contre pas compris non plus pourquoi Larsan voudrait à tout prix pénétrer dans ce château ni quel est le rapport avec le couple marié. On assiste alors à des scènes parfois complètement imbéciles où par exemple Rouletabile se demande si Larsan n'aurait pas pris l'apparence d'une des femmes du château (j'ai beau ne pas être physionomiste, faudrait quand même voir à ne pas prendre le spectateur pour un con) ou celle où Mathilde est attaquée par un inconnu dans sa chambre, un soir, alors que la pièce n'est pas éclairée. Son mari vient à sa rescousse mais Mathilde refuse, pour une raison inconnue, d'allumer la lumière. Son mari se débarrasse alors du corps de l'aggresseur, sans savoir de qui il s'agit. Rouletabille lui demandera plus tard qui était cet aggresseur dont il a fait disparaître le corps, il répondra : "Euh, pfffff, ben, je ne sais plus". Ce corps sera donc un des "mystères" que Rouletabille éclaircira. Consternant.

damenoir5

J'ajoute à cela que la fin a été pour moi tout aussi incompréhensible que le reste. Après une révélation foireuse, Rouletabille se lance dans des explications qui résolvent même des problèmes que je n'avais pas relevé. Je peux encore parler du jeu lamentable des acteurs. Une actrice parle parfois tellement vite que ses dialogues sont inintelligibles (ce qui rajoute encore une dose de frustration). Globalement, on a l'impression d'assister à une répétition du film. Comme si les acteurs s'entraînaient à jouer leur scène sans qu'on les ai prévenu que la caméra tournait (heureusement ce n'est pas tout le temps le cas). De plus, on se demande pourquoi ça s'appelle la dame en noir. Si on a compris qui c'était, on se demande quel est le rapport avec le reste du film. Je termine sur l'humour du film qui des fois fait rire, des fois pas.

damenoir6

Beaucoup trop confus, pas assez mystérieux, des scènes idiotes, trop de personnages, en somme, trop de choses à revoir. "Le mystère de la chambre jaune" : oui. C'était un bon film policier. "Le parfum de la dame en noir" : non. C'est un navet.

Fiche technique :

  • Titre : Le parfum de la dame en noir
  • Film français
  • Année 2005
  • Genre : policier, comédie
  • Réalisateur : Bruno Podalydès
  • Acteurs principaux : Denis Podalydès, Jean-Noël Brouté, Sabine Azéma
  • Durée : 1h55

22:10 Publié dans Cinéma | Commentaires (1)

Commentaires

J'adore Sabine Azéma et Pierre Arditi. J'ai beaucoup aimé "Le mystère de la chambre jaune". Donc j'aimerais beaucoup voir ce film, qui est une suite immédiate du premier. Je pense qu'il faut voir les deux d'affilé en fait, pour bien comprendre les non-dit.

Écrit par : Cat | 19/03/2010

Les commentaires sont fermés.