1

24/03/2010

Saw VI, de Kevin Greutert (2009)

sawvi1

Jigsaw, le tueur aux puzzles, est maintenant décédé. Il a cependant pris grand soin à ce que son oeuvre continue après sa mort. L'agent de police Hoffman, désigné par Jigsaw comme son héritier et apprenti, suit les instructions posthumes de ce dernier pour organiser un nouveau jeu macabre.

La cible du jugement impitoyable de Jigsaw est cette fois le dirigeant d'une grande compagnie d'assurance vie, William Easton. William ne voit en ses clients qu'une source de revenus pour sa société et refuse les dossiers des gens malades et de ceux dont l'espérance de vie est incertaine. Mais une fois dans le piège de Jigsaw, il sera confronté à la dure réalité de la vie et devra affronter directement les conséquences de ses choix, chose qu'il n'a jamais faite quand il était derrière son bureau. Les sacrifices qu'il fera pourront peut-être lui permettre de s'en sortir en vie.

sawvi2

Jigsaw apparaît encore dans de nombreux flashbacks.

Quatrième changement de réalisateur pour cette série depuis le premier épisode de James Wan. "Saw" était original, bien ficelé, scénario complexe, une fin hallucinante, bref, un succès. "Saw II", changement de réalisateur, tentative de réïtérer l'exploit sans parfaitement y parvenir mais en conservant tout de même une fin surprenante, un "twist final" qui devient un élément incontournable de la série.

"Saw III" était plus intéressant mais aussi beaucoup plus gore et plus violent. "Saw IV" était devenu trop complexe, voire même confus et le twist final n'était pas évident à comprendre. A nouveau, changement de réalisateur pour "Saw V". Cet épisode se voulait explicatif, il expliqua de nombreux points obscurs de "Saw IV" et étoffa l'histoire de la série en développant énormément les personnages. On sentait une volonté de se rapprocher de l'esprit du "Saw" original. Cependant, le twist final était attendu et n'a probablement surpris personne. On arrive enfin au sixième épisode.

sawvi3

Qu'êtes-vous prêt à sacrifier pour sauver une vie ?

La saga Saw est à voir comme un ensemble. "Saw VI" pourrait être vu indépendamment des autres, cela n'empêcherai pas de comprendre ce qui arrive à William Easton. Cependant, comme l'épisode précédent, pas mal d'explications sont données sur l'histoire de la série en général et quelqu'un qui n'y est pas familier sera peut-être un peu perdu lors des références à des scènes des anciens films et des flashbacks.

On en apprend donc toujours un peu plus sur Jigsaw, lorsqu'il était malade et qu'il a justement déposé un dossier dans la société de William Easton. Ce dernier, voyant que Jigsaw avait un cancer, avait refusé de l'aider. C'est aussi un peu ce qui fait le succès de la série. Les mises en scène du tueur sont toutes d'une sauvagerie incroyable mais il ne choisit que des salopards pour y participer et qui ont toujours, en principe, un moyen de s'en sortir vivant. Comme il le dit, c'est un test qui leur permet de se racheter et de leur faire comprendre la valeur de la vie humaine. Ironique.

sawvi4

Qu'êtes-vous prêt à sacrifier pour sauver VOTRE vie ?

Le passé d'Hoffman est également un peu développé, surtout du temps où il était l'apprenti de Jigsaw avec Amanda. Parallèlement au jeu de William, la police enquête toujours et semble se rapprocher d'Hoffman. Malheureusement, dans "Saw VI", pour la première fois, il n'y a pas de twist final. La fin est encore plus attendue que dans "Saw V". Il y a tellement d'indices donnés au cours du film que le dénouement n'offre absolument aucune surprise. C'est un peu décevant. Le film en lui-même n'a rien d'exceptionnel non plus. Pas mauvais, c'est toujours intéressant de développer l'histoire, mais on sent qu'il manque quelque chose.

sawvi5

"Saw VI" est un bon épisode, sans plus. Les amateurs de gore seront servis (on est quand même loin de "Saw III"), les autres apprécieront le scénario. On regrettera l'absence de twist final comme aux premières heures de la série. Le constat est là : la saga commence à s'essoufler, il serait bon d'y mettre un terme avant qu'elle ne commence à plonger.

Fiche technique :

  • Titre : Saw VI
  • Film américain
  • Année 2009
  • Genre : horreur
  • Réalisateur : Kevin Greutert
  • Acteurs principaux : Tobin Bell, Costas Mandylor, Betsy Russell
  • Durée : 1h30

14:48 Publié dans Cinéma | Commentaires (5)

Commentaires

c'est le genre de film qui donne des idées malsain a de futurs psychopathes. je trouve ce genre inintéressant au possible. quel est l'intérêt de voir des gens se massacrer, je ne comprend pas!
autant lire un bouquin sur la psychologie de Freud.
en tout cas c'est pas mon truc!

Écrit par : franky | 24/03/2010

Un des buts du cinéma est de véhiculer des émotions. Le film d'horreur fait naître chez le spectateur des sentiments de peur et d'angoisse liés le plus souvent à la mort. Pourquoi un film de zombies montre des gens dévorés vivants ? Pourquoi un slasher movie montre des gens découpés en morceaux ? Parce que c'est inhérent au genre, c'est ça l'horreur.

Le point fort de la série Saw, contrairement à des films d'horreur idiots et complètements gratuits genre "Hostel", c'est la présence d'un vrai scénario particulièrement bien pensé qui rend les films très intéressants à suivre.

Écrit par : Seb | 24/03/2010

Complètement d'accord avec franky, c'est inintéressant au possible. Ce n'est pas de la peur qu'on éprouve en regardant cela, mais de la répulsion et du dégoût !

Écrit par : cat | 24/03/2010

Ah la la ! Tu n'as même pas vu le film, comment peux-tu savoir qu'il est inintéressant ? Je te garantis que l'angoisse est bien présente !

Vous manquez peut-être simplement de connaissances dans le domaine pour pouvoir juger. "Cannibal holocaust" par exemple, ça, c'est un film particulièrement ignoble et dégoûtant. Et si vous aviez eu l'occasion de voir des films de Takashi Miike, le maître de l'horreur japonais, comme par exemple "Ichi the killer", et bien en comparaison la saga Saw est très regardable :)

Écrit par : Seb | 24/03/2010

le premier des Saw je veux bien croire ; c'était très original, son scénario à huit-clos était angoissant sans être vraiment gore. mais, les suivants étaient-ils vraiment nécessaire (mis a part le 2 qui aurait put être une suite du 1).
plus la série avance plus c'est gore et plus d'exhorter ce sentiment de peur des gens, c'est malsain. leur but est de choquer et encore...c'est çà le problème...il faut toujours renchérir sur le précédent quitte a devenir abject.
c'est ce que je n'apprécie pas...
je suis peut être trop sensible.

Écrit par : franky | 25/03/2010

Les commentaires sont fermés.