1

03/05/2010

Lost in translation, de Sofia Coppola (2004)

lost_in_translation1

Bob Harris est un acteur qui se rend à Tokyo, dans un grand hôtel, pour y tourner une publicité. Sa femme et ses enfants sont restés aux Etats-Unis, il est donc seul pendant son séjour. Tout ne se passe pas comme il faut, ses journées de travail sont difficiles, son interprète japonaise ne semble pas très douée et la nuit, il n'arrive pas à dormir à cause du décalage horaire.

Charlotte, elle, accompagne son mari qui est photographe. Il travaille toute la journée et elle se retrouve donc seule, dans un pays avec une culture qui est si différente de la sienne qu'elle est un peu perdue et effrayée. Charlotte passe beaucoup de temps à l'hôtel et n'arrive pas non plus à dormir la nuit. Un soir, elle va rencontrer Bob, au bar, qui semble aussi peu à sa place qu'elle dans ce pays.

lost_in_translation2

"Prenez le temps de vous détendre, prenez le temps d'un Suntory."

J'avais déjà parlé de ce film et du talent de Bill Murray dans la toute première critique que j'avais fait sur ce blog, "Broken flowers". C'est sûr que lorsqu'on évoque cet acteur, c'est plus la comédie qui nous vient à l'esprit mais c'est cependant un excellent acteur dramatique. En plus, le cadre de l'histoire, Tokyo, est agréable, bien qu'une grande partie des scènes se passe à l'hôtel. Le film se veut en effet très intimiste et privilégie plus que tout les relations entre les deux personnages principaux.

lost_in_translation3

Et là, c'est du grand Bill Murray : un personnage décalé, complètement détaché de l'endroit où il se trouve, presque un fantôme dans un monde qui n'est pas fait pour lui. S'il n'avait pas quelques lignes de dialogues, il serait presque inexistant. Cependant, en présence de Charlotte, le personnage reprend de la consistance, comme si la jeune femme était la seule raison de sa présence au Japon. Cela commence par un bonjour furtif, puis un regard, un échange et là, on constate que quelque chose s'est créé entre eux. Le jeu de Scarlett Johansson, qui incarne Charlotte, est très proche de celui de Bill Murray. Cela rend à l'écran comme s'il n'y avait qu'eux d'un côté et le reste du monde de l'autre. Deux particules libres dans un univers trop compliqué et qui s'attirent mutuellement, c'est ce que j'ai ressenti.

lost_in_translation4

C'est d'ailleurs flagrant avec Charlotte au début du film qui est terrorisée, seule dans cette ville et qui, comme Bob, ne trouve la sérénité qu'une fois qu'ils se sont rencontrés. La relation qu'ils vont avoir fait toute la splendeur du film. A la fois devenus amis, quasiment amants, père-fille même, car Bob est plus âgé et Charlotte lui demande des conseils sur son mariage ou sur la vie en général. La réalisatrice réussit le tour de force de présenter une relation d'une richesse incroyable entre les deux personnages sans qu'il ne se passe quoi que ce soit d'intime ou de déplacé entre eux. Il ne se passe rien mais il se passe tant de choses. C'est comme si c'était ça, la recette d'une relation parfaite.

lost_in_translation5

"Lost in translation" est tout simplement un chef-d'oeuvre et la scène finale est de toute beauté. Magnifique.

lost_in_translation6

Fiche technique :

  • Titre : Lost in translation
  • Film américain
  • Année 2004
  • Genre : drame
  • Réalisatrice : Sofia Coppola
  • Acteurs principaux : Bill Murray, Scarlett Johansson, Giovanni Ribisi
  • Durée : 1h42

13:58 Publié dans Cinéma | Commentaires (2)

Commentaires

Un film magnifique, entièrement d'accord avec cette belle critique... Sofia Coppola nous offre ici une oeuvre inattendue, avec des moments drôles et d'autres bouleversants, bref, les ingrédients pour nous faire rêver, que demander de plus???

Écrit par : Caro | 04/05/2010

Magnifique, comme tous les films de Sofia Coppola que j'ai vu !

Écrit par : Cat | 04/05/2010

Les commentaires sont fermés.