1

26/09/2010

La légende de Zatoichi, de Kenji Misumi (1962)

zatoichi01_01.jpg

Ichi est un aveugle itinérant qui exerce occasionnellement ses talents de masseur pour gagner un peu d'argent. Il possède un autre talent caché, une extrême habilité au sabre qu'il dissimule dans sa canne d'aveugle. Il rend visite au parrain Sukegoro qu'il a déjà rencontré auparavant. Sukegoro est inquiet depuis qu'il a appris qu'un de ses rivaux, Sasagawa, s'est offert les services d'un garde du corps venu de la capitale et craint qu'une guerre ne se prépare. Connaissant les talents de sabreur de Ichi, il aimerait profiter de sa venue pour qu'il travaille pour lui.

zatoichi01_02.jpg

Zatoichi est surtout connu (ou pas) en occident via le remake de Takeshi Kitano sorti en 2003 et dont il interprète d'ailleurs le rôle principal. Au Japon, c'est surtout une énorme saga de 26 films sortis principalement entre 1962 et 1973, et qui furent suivis par une série télé de 4 saisons, chacune d'environ 25 épisodes. Zatoichi est donc un héros très populaire, qui doit sans conteste son succès à l'acteur qui l'incarne dans toutes ses apparitions (à part le film de Kitano) : Shintaro Katsu.

zatoichi01_03.jpg

Le personnage qu'il interprète est intéressant car il possède une certaine ambivalence. D'apparence un aveugle comme les autres, toujours la canne à la main, il est en fait un expert au sabre et notamment en iaido, une discipline qui permet de dégainer et trancher en un seul mouvement. Cela est bien sûr utilisé dans plusieurs scènes car Ichi se retrouve souvent dans des situations dangereuses et ses adversaires se doutent rarement, en voyant cet aveugle la main sur sa canne, qu'ils peuvent perdre la vie d'un seul geste. Mais il évite toujours au maximum l'affrontement et refusera par exemple l'offre que lui fera le parrain Sukegoro pour devenir son garde du corps. Car, malgré son statut peu élevé dans la société, il n'hésite pas à tenir tête aux gens dont il n'apprécie pas le comportement, même s'il s'agit d'un chef de gang de yakuzas.

zatoichi01_04.jpg

C'est en cela que le jeu d'acteur de Shintaro Katsu est bon. Car son personnage est à la fois diminué par son handicap mais possède aussi un fort caractère qui lui permet de s'imposer dans ce monde difficile et parfois même d'utiliser sa cécité pour faire tourner la situation à son avantage (la scène où il feint de renverser les dés lors de paris entre yakuzas pour que tout le monde mise contre lui et que finalement il gagne et rétorque qu'ils devraient tous avoir honte de profiter de son infirmité, est assez géniale). Shintaro Katsu sait parfaitement jouer le bon bougre qui impose toujours le respect autour de lui. C'est ce qui fait le charme de la saga.

zatoichi01_05.jpg

En dehors de l'acteur principal, il faut dire que le reste n'est pas très original. Le scénario de ce premier film ressemble beaucoup à "Yojimbo" de Akira Kurosawa sorti un an plus tôt. C'est l'histoire d'un samourai qui se retrouve également au milieu d'une guerre entre gangs et qui en profite pour s'enrichir. Ichi, lui, n'est pas intéressé par le profit personnel. Il fait au contraire son possible pour aider les gens qu'il rencontre dans les milieux yakuzas et qui en pâtissent. C'est l'occasion de caser quelques romances. Mais les films de zatoichi ont une vision un peu pessimiste de l'humanité et tout ne se finit jamais très bien.

zatoichi01_06.jpg

Au niveau de l'action, il ne faut pas oublier qu'on est dans les années 60. Parfois, la chorégraphie de certains combats est un peu brouillon mais il y a tout de même des scènes de grande classe. Je pense notamment à celle de la bougie qui est magnifiquement tournée et où on peut voir toute l'élégance et l'efficacité du iaido. Ca change du chanbara traditionnel avec des combats au sabre plus classiques.

zatoichi01_07.jpg

"La légende de Zatoichi" est le premier film de la saga et on y découvre tout de suite la nature du personnage principal qui sera conservée au fil du temps ; du moins du peu que j'ai pu en voir (seulement trois films, dont les deux premiers). Vu la difficulté de se procurer ces films, il ne faut pas hésiter à regarder tous ceux qui vous tomberont sous la main. Celui-ci par exemple, en noir et blanc, a un certain charme.

Fiche technique :

  • Titre : La légende de Zatoichi
  • Titre original : Zatoichi monogatari
  • Film japonais
  • Année 1962
  • Genre : chanbara
  • Réalisateur : Kenji Misumi
  • Acteurs principaux : Shintaro Katsu, Masayo Banri, Ryuzo Shimada
  • Durée : 1h36

Le saviez-vous ? Le véritable nom du personnage de la saga est en fait Ichi. Zatoichi est le diminutif de Zato no Ichi. A l'époque, il existait une guilde d'aveugles appelée Todoza. Cette guilde possédait une hiérarchie et les membres étaient divisés en plusieurs rangs, dont le plus bas était Zato. "Zato no Ichi" signifie donc "Ichi, aveugle de rang Zato". D'où le nom : Zatoichi.

18:53 Publié dans Cinéma | Commentaires (1)

Commentaires

un grand film que j'avais vu il y a un bout de temps avec mes amis japonais.
que de souvenir

Écrit par : frank | 30/09/2010

Les commentaires sont fermés.