1

14/11/2010

Very bad cops, de Adam McKay (2010)

verybadcops1.jpg

Gamble et Hoitz sont deux inspecteurs de police sans envergure. Toujours la cible des blagues et quolibets de leurs collègues, ils ne participent jamais à aucune enquête sérieuse. Ils admirent Danson et Highsmith, deux super flics du bercail, que tous respectent. Alors que Gamble se complait dans cette voie sans issue, Hoitz décide de prendre leur carrière en main et de passer également à l'action. L'occasion se présente lorsqu'ils découvrent que l'affaire apparemment banale sur laquelle travaille Gamble, est beaucoup plus sérieuse que prévue.

verybadcops2.jpg

"Very bad cops", c'est l'histoire de deux losers qui tentent de copier des super flics aux interventions musclées (incarnés par Samuel L. Jackson et Dwayne "The Rock" Johnson), pour qu'on les prenne enfin au sérieux. C'est une idée qu'on a déjà vu dans d'autres films, je pense notamment à "Hot Fuzz" (voir ma critique) où l'opposition entre les deux policiers joués par Simon Pegg et Nick Frost était la source de nombreuses situations comiques. Malheureusement, ici, on délaisse rapidement le duo survolté pour se concentrer uniquement sur les personnages de Gamble et Hoitz. C'est dommage, pour une fois que The Rock avait un rôle taillé pour lui, on le verra très peu à l'écran.

verybadcops3.jpg

C'est Will Ferrell qui endosse le rôle de Gamble. Tout comme dans "Le monde (presque) perdu", il sait bien incarner les personnages de raté, un peu "lopette" sur les bords et légèrement "boulet". C'est plutôt un bon point pour une comédie. Son coéquipier, Hoitz, possède un caractère bien différent et ne supporte plus leur situation. Il est joué par Mark Wahlberg. J'imagine qu'il a été choisi pour trancher avec Will Ferrel, mais je trouve que le duo ne va pas forcément bien ensemble. Mark Wahlberg était très bon en tireur d'élite dans "Shooter" ou en père de famille blessé dans "Lovely Bones". Mais là, en flic raté, y'avait peut-être mieux...

verybadcops4.jpg

Ca reflète un peu mon avis sur le film : pas mal mais aurait pu être mieux. Pour une comédie, il y a des gags bien trouvés, mais d'autres que j'ai trouvé un peu lourds. On s'ennuie même, parfois. Cela est dû à un scénario pas franchement intéressant, sur fond de magouille financière, qui a du mal à captiver. On se retrouve du coup un peu en retrait par rapport au film, à attendre simplement le prochain éclat de rire, qui des fois vient, des fois ne vient pas... Cet état passif durera jusqu'au bonus post-générique de fin où l'on pourra voir une scène qui résume bien le niveau général du film.

verybadcops5.jpg

"Very bad cops" est un film moyen qui, même s'il parvient à faire rire à plusieurs reprises, ne satisfait pas vraiment. Il manque quelque chose pour le rendre intéressant. Peut-être avec une approche différente au niveau de l'histoire, par exemple en opposant tout au long du film les duos Danson/Highsmith et Gamble/Hoitz. Une vraie compétition qui se serait soldée par la victoire de ces derniers. Cela aurait été, certes, plus classique mais, je pense, plus sympa à suivre.

verybadcops6.jpg

Michael Keaton incarne le chef de la police. Ca ne se voit pas trop sur l'image mais j'ai trouvé qu'il a pris un super coup de vieux.

Fiche technique :

  • Titre : Very bad cops
  • (Vous noterez qu'on a traduit le titre américain, pour la France, par un autre titre américain. Ces pratiques marketing ne cesseront de me faire rire.)
  • Titre original : The other guys
  • Film américain
  • Année 2010
  • Genre : comédie policière
  • Réalisateur : Adam McKay
  • Acteurs principaux : Mark Walhberg, Will Ferrel, Eva Mendes
  • Durée : 1h47

18:15 Publié dans Cinéma | Commentaires (1)

Commentaires

Qu'est-ce que c'est nul de traduire un titre anglais par un autre titre anglais ! Soit on laisse le titre original, soit on le traduit en français !
Ils nous prennent vraiment pour des cons. Ils pensent peut-être que c'est plus vendeur, mais un navet reste un navet, même avec un titre anglais !!!
Ces américains sont vraiment pathétiques ...

Écrit par : cat | 17/11/2010

Les commentaires sont fermés.