1

22/10/2011

Scream 4, de Wes Craven (2011)

scream4-1.jpg

Dix ans après, les événements sanglants qui eurent lieu à Woodsboro semblaient enfin oubliés. Sidney Prescott a tourné la page et mène une vie tranquille bien méritée. Mais lorsqu'elle retourne à Woodsboro pour y présenter son premier roman, un nouveau tueur fait son apparition.

scream4-2.jpg

Un slasher sans victime blonde, ce n'est pas un slasher...

Aaah "Scream"... j'ai l'impression que c'était hier et pourtant ça fait déjà 15 ans. C'est d'ailleurs à peu près l'âge que je devais avoir quand j'ai été le voir au cinéma. Un film bien flippant, un tueur avec une tête de fantôme et aussi Neve Campbell, aaah Neve Campbell... *souvenirs*... oui, hum, bon mais "Scream" c'était aussi la renaissance d'un genre qui tombait un peu en désuétude et qui avait du mal à se renouveler : le slasher movie. Et c'est à Wes Craven qu'on le doit.

scream4-3.jpg

Considéré comme un maître de l'horreur (mais qui, ironiquement, n'a jamais réalisé aucun film pour la série "Masters of horror"), Wes Craven était déjà à l'origine de "La colline à des yeux" en 1977 et de "Les griffes de la nuit" en 1986, deux références horrifiques qui ont connu moultes suites et remakes. La saga Scream a, depuis, suivi le même chemin et son tueur emblématique, Ghostface, est aujourd'hui culte. Mais le contexte actuel est différent, que peut donc bien valoir un "Scream 4", quinze ans après, alors qu'aucune des suites n'a été à la hauteur de l'original ?

scream4-4.jpg

La saga est aussi connue pour son auto-analyse du genre, les personnages n'hésitant pas à comparer les événements qu'ils vivent à d'autres films d'horreur et en en analysant les clichés pour tenter de démasquer le tueur, une façon avouée d'en reconnaître les limites. Et une faute avouée est à moitié pardonnée, enfin c'est ce que l'on dit. Ce quatrième épisode est dans la même lignée : un épisode ultime, faisant suite à une trilogie et qui ne suit plus aucune règle.

scream4-5.jpg

Le mot d'ordre est donc : déstabilisation. Cela commence dès les premières secondes en se servant de "Stab" (la série de films créée par les personnages de "Scream" et qui s'inspire des événements qui s'y déroulent) afin de trancher (haha, j'ai même pas fait exprès) avec les introductions habituelles de la saga. C'est amusant et c'est vrai que ça change. Bon d'accord, ils usent et abusent toujours des mêmes méthodes, comme les brusques hausses de volume pour surprendre le spectateur mais certaines choses inattendues (que je ne peux dévoiler ici sans raconter de faits importants) suffisent pour rendre le film intéressant.

scream4-6.jpg

Tout en étant classique pour un slasher, et en respectant les codes de la saga, "Scream 4" sait aussi innover et s'affranchir de certains clichés (mais pas tous, forcément) pour proposer un épisode largement à la hauteur de l'original.

Fiche technique :

  • Titre : Scream 4
  • Film américain
  • Année 2011
  • Genre : horreur, slasher
  • Réalisateur : Wes Craven
  • Acteurs principaux : Neve Campbell, David Arquette, Courteney Cox
  • Durée : 1h50

23:38 Publié dans Cinéma | Commentaires (2)

Commentaires

Tu sais quoi ? Je n'ai jamais vu aucun scream !
Moi, je suis plutôt Freddy ;)

Écrit par : Cat | 23/10/2011

Je sais que tu n'es pas fan de films d'horreur mais tu devrais regarder le premier pour voir, il est bien !

Écrit par : Seb | 23/10/2011

Les commentaires sont fermés.