1

17/03/2012

Les trois mousquetaires, de Paul W.S. Anderson (2011)

troism1.jpg

Le jeune d'Artagnan arrive à Paris dans le but de devenir un mousquetaire. Il y rencontre trois des meilleurs mousquetaires du roi Louis XIII : Athos, Porthos et Aramis. Ensemble ils vont lutter pour déjouer les plans du cardinal de Richelieu qui vise à prendre le pouvoir en tentant de déclencher une guerre avec l'Angleterre.

troism2.jpg

Paul Anderson qui s'occupe de faire un remake des Trois mousquetaires : l'idée a déjà en elle-même de quoi faire peur. Mais après tout on ne sait jamais, les bonnes surprises peuvent toujours arriver. La bande-annonce aura cependant raison de cet espoir fugace. Un visionnage entier du film ne laissera plus aucun doute à ce sujet : c'est une catastrophe.

troism3.jpg

Athos le ninja, Milady qui pratique les arts martiaux, Planchet qui est un gros imbécile (alors que c'est un laquais donc moins bien nourri que son maître mais très intelligent), bref le seul point commun entre les personnages du film et du roman est leur nom. Au niveau scénario, il tourne autour du passage classique des ferrets de la Reine (bien que ce ne soit qu'une partie du roman, la plupart des adaptations font cependant cette restriction). On peut donc pardonner sur ce point là.

troism4.jpg

Mais je n'ai pas encore parlé des navires de guerre volants inventés par Leonard de Vinci, ultime écueil dans cette adaptation déjà pas très respectueuse. Bref, "Les trois mùousquetaires" deviennent "Les aventures fantastiques du baron de Münchhausen". Les libertés prisent par le réalisateur sont énormes et dénaturent complètement l'oeuvre originale. Encore un mot sur les dialogues que j'ai trouvé très mal écrits. Je m'explique : la plupart sont en language soutenu, époque oblige, mais parfois, dans la même conversation, on passe du soutenu au (très) familier, ce qui fait particulièrement tâche. Soit c'est voulu, pour avoir un effet comique, et dans ce cas c'est raté, soit c'est involontaire et dans ce cas c'est encore pire.

troism5.jpg

Ca ne se voit pas trop au premier coup d'oeil mais c'est bien Athos.

Le film accumule donc défauts sur défauts et on ne peut que pleurer devant ce massacre. Les inconnus avaient bien fait un (faux) remake des Misérables avec Jean-claude Van Damme ; ici, on est dans le même registre, sauf que ce n'est pas un sketch, c'est un vrai film. Difficile de lui trouver ne serait-ce qu'une qualité, bon, disons peut-être les combats à l'épée qui, bien que surréalistes, ont un certain style. Mais c'est tout. Tout le reste est à oublier.

troism6.jpg

"Les trois mousquetaires", une vision biaisée d'un américain, déjà connu pour avoir enchaîné les navets cinématographiques, sur un classique de la littérature française. Si vous entendez du bruit, c'est normal, c'est monsieur Dumas père qui se retourne dans sa tombe.

troism7.jpg

Fiche technique :

  • Titre : Les trois mousquetaires
  • Titre original : The three musketeers
  • Film américain
  • Année 2011
  • Genre : action
  • Réalisateur : Paul W.S. Anderson
  • Acteurs principaux : Mila Jovovich, Orlando Bloom, Christoph Waltz
  • Durée : 1h50

14:41 Publié dans Cinéma | Commentaires (0)

11/03/2012

From Paris with love, de Pierre Morel (2010)

fromparis1.jpg

James Reese travaille comme assistant personnel de l'ambassadeur américain à Paris. Il lui arrive parfois de rendre quelques services aux Forces Spéciales et rêve de devenir l'un de leur agent à temps plein. Il reçoit un jour comme mission d'aller chercher Charlie Wax, un de leur agent coincé à la douane, et de l'assister comme partenaire. Mais James va découvrir un homme exubérant aux méthodes peu orthodoxes et va avoir du mal à suivre le rythme...

fromparis2.jpg

Pierre Morel nous propose un buddy movie, comprenez un film mettant en scène deux personnages très différents forcés à travailler ensemble (comme "L'arme fatale"), se déroulant dans notre bonne vieille capitale. On y trouve un John Travolta méconnaissable avec la barbe et le crâne rasé qui incarne un agent surentrainé que va essayer de suivre son partenaire, joué par Jonathan Rhys Meyers, tout au long du film. Un film d'action teinté d'humour donc, qui n'hésite pas à taper dans les poncifs du genre, sans jamais devenir lourdingue.

fromparis3.jpg

Le décalage entre les deux partenaires est la source de la plupart des situations comiques, on a d'un côté le secrétaire qui a son petit travail tranquille et qui rêve de devenir agent secret et de l'autre un homme qui n'hésite pas à défourailler à tout va. Les deux vont devoir s'adapter afin de remplir la mission qui leur a été assignée. Le film n'hésite pas à abuser des clichés lors des scènes d'action notamment, mais l'assume complètement et y distille ce qu'il faut d'humour pour ne jamais lasser le spectateur. Si ça n'a donc pas le mérite d'être original, ça passe toutefois relativement bien.

fromparis4.jpg

Alors qu'on pourrait penser qu'on est face à une comédie pure, un rebondissement scénaristique dans la deuxième partie du film nous rappelle qu'il y a également une histoire et redonne un peu de consistance à l'ensemble. Cela suffit pour continuer à garder l'attention du spectateur, étant donné que le film en lui-même n'est pas très long.

fromparis5.jpg

"From Paris with love" réussit son objectif de divertissement et, même si l'on peut trouver mieux dans le genre, de nombreux bons passages justifient largement un visionnage.

Fiche technique :

  • Titre : From Paris with love
  • Film français
  • Année 2010
  • Genre : action, comédie
  • Réalisateur : Pierre Morel
  • Acteurs principaux : Jonathan Rhys Meyers, John Travolta, Kasia Smutniak
  • Durée : 1h33

19:45 Publié dans Cinéma | Commentaires (1)