1

20/06/2012

Ghost Rider 2, l'esprit de vengeance, de Mark Neveldine et Brian Taylor (2012)

rider21.jpg

Toujours possédé par l'esprit du Ghost Rider, Johnny Blaze vit maintenant reclus tout en essayant de contenir cette chose qui est en lui. Jusqu'au jour où il reçoit la visite d'un certain Moreau, qui lui demande de l'aide afin de protéger un enfant traqué par des puissances maléfiques. En échange de son aide, Moreau lui indique qu'il est prêt à purifier son âme. Johnny accepte mais ne tarde pas à être traqué à son tour.

rider22.jpg

Après un "Ghostrider" pas folichon, Nicolas Cage rempile pour une suite qu'on attendait pas vraiment. Scénario neuneu qui se permet même de contredire le premier film sur certains points et des effets spéciaux vraiment pas à la hauteur. Johnny Blaze refuse de se transformer en Rider pendant une bonne partie de l'histoire, du coup, on ne le voit pas beaucoup. Un comble. Dans un sens, ça vaut mieux car, si dans le précédent film le Rider avait une certaine classe et qu'on avait eu droit à quelques scènes assez stylées, ici, en comparaison, on dirait un clodo qui roule sur une moto déglinguée. Pas classe.

rider23.jpg

Le film est court, on s'ennuit, on attend des scènes qui vont relancer l'intérêt mais elles ne viennent jamais. Aucune surprise, le film est déséspérant de platitude. Autant revoir le premier film qui, sans être génial, avait tout de même quelques qualités. Là, on nage dans la lie de l'adaptation de comics, aux côtés de "Elektra", "Daredevil" et autres "Punisher". Il ferait même passer "Captain America" pour un bon film. C'est dire.

rider24.jpg

"Ghostrider 2" c'est l'histoire d'un nanar qui pensait qu'il suffisait d'utiliser une licence Marvel pour garantir un succès. Il se trompait.

Fiche technique :

  • Titre : Ghost Rider 2, l'esprit de vengeance
  • Titre original : Ghost Rider : Spirit of Vengeance
  • Film américain
  • Année 2012
  • Genre : action
  • Réalisateurs : Mark Neveldine et Brian Taylor
  • Acteurs principaux : Nicolas Cage, Ciarán Hinds, Idris Elba
  • Durée : 1h35

20:33 Publié dans Cinéma | Commentaires (0)

18/06/2012

La délicatesse, de David et Stéphane Foenkinos (2011)

delicatesse1.jpg

Depuis la mort accidentelle de son mari, Nathalie n'est plus tout à fait la même. Elle continue à vivre en se consacrant pleinement à son travail, ce qui l'empêche de repenser aux jours où elle était heureuse, à ces souvenirs qui la font souffrir. Un jour, elle embrasse spontanément Markus, un collègue de travail, sans vraiment y penser. Ce geste, anodin pour la jeune femme, va bouleverser la vie de Markus, puis la sienne par la même occasion.

delicatesse2.jpg

"La délicatesse", c'est l'histoire d'une rencontre qui n'aurait pas dû avoir lieue, d'une relation qui naît suite à événement fortuit. Une femme qui doit se reconstruire après un incident tragique et un homme qui se retrouve malgré lui dans une situation qu'il a du mal à gérer. Un couple improbable mais qui va se découvrir, non sans quelques problèmes.

delicatesse3.jpg

Audrey Tautou dans un rôle qui lui va comme un gant rencontre le truculent François Damiens dans un registre dans lequel on a pas l'habitude de le voir. Et pourtant, il incarne parfaitement cet homme réservé qui cherche à la fois à développer et éviter cette relation et qui se retrouve vite dépassé par les événements. C'est amusant, simple et authentique. Le duo d'acteurs fonctionne bien même si l'histoire est un peu longue à démarrer. Pour ne pas paraphraser, je dirais que le titre est bien choisi.

delicatesse4.jpg

C'est un film drôle et touchant à la fois qui illustre bien le fait que l'amour peut parfois naître d'un rien. Ca se laisse voir agréablement sans jamais sombrer dans la romance à l'eau de rose ni l'humour lourdingue.

Fiche technique :

  • Titre : La délicatesse
  • Film français
  • Année 2011
  • Genre : comédie romantique
  • Réalisateurs : David et Stéphane Foenkinos
  • Acteurs principaux : Audrey Tautou, François Damiens, Bruno Todeschini
  • Durée : 1h48

00:13 Publié dans Cinéma | Commentaires (0)

08/06/2012

Les mondes de Ralph (2012)

LesMondesdeRalph_logo.jpg

Ralph-la-casse est le héros de son propre jeu vidéo où il fait la même chose depuis 30 ans : il casse tout. A cause de cette activité, personne ne l'aime. Mais Ralph est bien décidé à changer les choses : il sera désormais un gentil et décide d'abandonner son jeu. Sa quête va vite devenir plus difficile qu'il ne le pensait.

Si je vous posais la question "Quel est le point commun entre Bowser, M. Bison et Clyde le fantôme ?", il y a peu de chances que vous me répondiez "Ils sont tous dans le prochain Disney". Ce serait pourtant la bonne réponse. En effet, le Disney de cette fin d'année s'annonce résolument axé jeu vidéo. D'une part par son scénario qui met en scène un personnage de jeu comme héros principal mais aussi par les références qui foisonnent ne serait-ce que dans la bande-annonce.

J'ai déjà évoqué plus haut les univers de Mario, Street Fighter et Pac-Man, mais on y trouve aussi Kano de Mortal Kombat, Robotnik de Sonic et même... (alors là j'étais mort de rire) Q*bert !! Sans oublier des clins d'oeil à Mario Kart et autre Call of Duty... bref, du très très lourd !

C'est non seulement une bonne chose d'avoir pris comme sujet un phénomène culturel qui s'est grandement développé ces 10 dernières années au point de concerner aujourd'hui des millions de gens à travers le monde et ce, dans toutes les tranches d'âge mais aussi de satisfaire ceux qui, comme moi, suivent les jeux vidéo depuis leur tout début et qui se revoient encore dépenser fébrilement les pièces de leur argent de poche dans des bornes à l'époque où il y avait encore des salles d'arcade un peu partout en France. Bref, "Les mondes de Ralph", le premier Disney que seuls les plus de 30 ans sauront apprécier à sa juste valeur ? Jugez d'après la bande-annonce :

Date de sortie : 5 décembre 2012

20:23 Publié dans Bandes-annonces | Commentaires (1)