1

30/04/2013

G.I. Joe : conspiration, de Jon M. Chu (2013)

gijoe1.jpg

Le G.I. Joe, une unité d'élite du gouvernement américain, est envoyé, sur l'ordre du Président, récupérer des ogives nucléaires au Pakistan. Cette mission est un guet-apens destiné à détruire l'unité. En effet, le Président n'est autre qu'un usurpateur, Zartan, membre de l'organisation criminelle Cobra. La disparition du G.I. Joe n'était que la première étape pour rétablir la suprématie du Cobra. Cependant, trois survivants du Pakistan, isolés et recherchés pour trahison, vont se mettre en travers de ses plans.

gijoe2.jpg

Après un très long retard de 8 mois, dû notamment à une conversion en 3D dont je suis sûr tout le monde se fout mais également au tournage de scènes additionnelles avec Channing Tatum, héros du 1er épisode, qui n'avait qu'un bref temps d'apparition au début du film, "G.I. Joe : conspiration" a enfin débarqué. Le scénario suit directement "G.I. Joe : le réveil du Cobra" qui se terminait par Zartan prenant la place du Président américain.

gijoe3.jpg

Le cast évolue au passage, exit donc Channing Tatum, comme expliqué plus haut, mais aussi la plupart des Joes que l'on connaissait. Pour les remplacer, on a donc droit à Dwayne "The Rock" Johnson (qui joue Roadblock), Bruce Willis (Général Colton), Elodie Young, une actrice française (qui joue Jinx) ainsi que Ray Park qui reprend son rôle du ninja très acrobatique Snake eyes. Du côté du Cobra, les seuls qui rempilent sont Lee Byung-hun (Storm shadow) et l'excellent Jonathan Pryce qui joue normalement le Président mais qui a le rôle de Zartan dans cette suite. Déception : un seul vraiment nouveau membre du Cobra fait sont apparition, il s'agit  du très réussi Firefly incarné par Ray Stevenson. Quand on sait le nombre de personnages disponibles dans cet univers, c'est un peu dommage qu'il n'y en ait pas plus et que les principaux aient disparus (par exemple la Baronne). Mais d'un autre côté, plus il y a de personnages moins ils ont de temps de présence à l'écran donc ce n'est pas forcément une mauvaise chose.

gijoe4.jpg

Un cast sympathique donc, parfait pour multiplier les scènes d'action. Et de l'action, il y en a. Que ce soit des fusillades explosives avec The Rock et Bruce Willis ou de superbes cascades avec Ray Park et Elodie Young (la scène de combat en rappel sur le flanc des montagnes est non seulement originale mais également magnifiquement tournée). Et forcément, un film avec des ninjas signifie également un minimum d'arts martiaux. Cela permet ainsi de se distinguer des films d'action classiques, d'autant plus que les gadgets futuristes du G.I. Joe / Cobra ajoutent encore une touche d'originalité supplémentaire.

gijoe5.jpg

On n'échappe pas cependant aux traditionnelles blagues que les auteurs aiment distiller dans les dialogues, on appréciera, ou pas. J'avoue cependant que la scène de lancement des missiles nucléaires avec le Président était amusante mais le jeu d'acteur de Jonathan Pryce y était pour beaucoup. Le scénario, quant à lui, sans être extraordinaire, a des bons côtés. C'est vrai que le coup des soldats trahis qui semblent abandonnés et sans espoir mais qui vont quand même retourner la situation grâce à des alliés inattendus, c'est du déjà vu. Mais d'un autre côté, le plan immaginé par le Cobra pour asseoir sa domination mondiale est plutôt bien pensé.

gijoe6.jpg

Malgré un changement de réalisateur, ce nouveau G.I. Joe reste assez plaisant à regarder. On retrouve bien ce qui caractérise la série. Les quelques défauts que l'on pourrait trouver sont facilement pardonnables et on passe au final un bon moment.

Fiche technique :

  • Titre : G.I. Joe : conspiration
  • Titre original : G.I. Joe : retaliation
  • Film américain
  • Ann&e 2013
  • Genre : action
  • Réalisateur : Jon M. Chu
  • Acteurs principaux : Dwayne Jhonson, Ray Park, Jonathan Pryce
  • Durée : 1h50
  • Filmé en 2D (convertit en 3D en post-prod)

23:24 Publié dans Cinéma | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.