1

04/07/2013

World War Z, de Marc Foster (2013)

WWZ1.jpg

L'apocalypse zombie a lieu. Alors que quelques signes précurseurs auraient pu permettre d'éviter le pire s'ils avaient été pris en compte, la plupart des nations ont choisi de les ignorer. Aujourd'hui, le monde entier est submergé par les morts-vivants. Au milieu de ce chaos, Gerry Lane, ancien enquêteur des Nations Unies, est rappelé à reprendre du service par ses supérieurs. Son objectif, le dernier espoir de l'humanité : découvrir le patient 0, le tout premier infecté, afin de trouver un moyen de combattre cette infection.

WWZ2.jpg

Aucune surprise suite à ce visionnage de "World war Z", le premier avis que je m'étais fait à la vue de la bande-annonce c'est malheureusement confirmé : c'est une adaptation merdique. C'est bien simple, quand on a lu comme moi le roman de Max Brooks qui a 'inspiré' ce film, on se demande forcément comment ils allaient pouvoir en faire une adaptation cinématographique. La réponse est simple : ils n'ont pas pu. En effet, ce film n'a absolument rien à voir avec le roman. C'est extrêmement dommage car c'est un livre qui se démarque de toutes les autres oeuvres sur les zombies et ce, dans la façon dont l"histoire est contée. Il se présente comme un ensemble de témoignages, rapportés par un homme en mission pour l'ONU et cela, plusieurs années après que l'apocalypse zombie soit terminé et que l'humanité ait gagné. C'est donc une succession d'interviews (cela fait quelques années que j'ai lu ce livre, je n'ai plus le nombre en tête mais il doit y en avoir entre 30 et 50, certains étant très courts) de militaires, d'hommes politiques, de scientifiques et même de gens comme vous et moi qui racontent comment ils ont pu survivre au pire. Au final, cela donne un recueil de témoignages classés chronologiquement et qui permettent de (re)vivre les événements à travers de nombreux points de vue, parfois contradictoires, mais toujours de façon très réaliste. Le roman a ainsi eu un énorme succès et je ne peux peux que vous en conseiller la lecture.

WWZ3.jpg

Vous comprenez maintenant la difficulté d'en faire une adaptation (j'aurais d'ailleurs préféré qu'ils n'en fassent pas une). Le seul véritable point commun, c'est qu'ils ont pris le type de l'ONU qui posaient les questions dans les interviews (si je me souviens bien, il est anonyme dans le livre) et en ont fait le personnage principal du film, incarné par Brad Pitt. Notre cher Brad va donc parcourir le monde à la recherche du patient 0 en menant sa petite enquête (histoire de rappeler tout de même le principe des interviews) tout en se retrouvant régulièrement plongé au milieu des zombies (pas de bol) mais en s'en sortant toujours (ah ben en fait si). Mouais...

WWZ4.jpg

Bon, vous l'avez donc compris, niveau adaptation, c'est zéro. Ok. Mais le film en lui-même, que vaut-il ? Là encore, j'ai été plutôt déçu. Comme zombinophile, je suis plutôt de la vieille école, c'est-à-dire que, pour moi, des vrais zombies c'est des zombies à la Romero : lents, bêtes, affamés. C'était justement le cas dans le livre. Par contre ici, le film s'inscrit dans une idéologie zombiesque plus moderne qui prône des morts-vivants surexcités, dopés au Guronsan, qui courent à 40 km/h et font des bonds de plusieurs mètres de haut. C'est malheureusement la tendance actuelle de rendre les zombies plus dangereux, afin d'accentuer la tension perçue par le public et aussi de proposer des scènes toujours plus spectaculaires. Alors c'est vrai que la scène de Jérusalem est assez impressionante, mais cependant pas réaliste (pour du zombie). D'ailleurs en y réfléchissant, c'est une repompe d'une scène de "Starship troopers". Non vraiment, rien ne vaut des zombies à l'ancienne. Je cite le maître reconnu en la matière : "Un zombie c'est un homme mort. Un mort ça ne court pas. S'il court, alors ce n'est pas un zombie". CQFD. Merci monsieur Romero de votre contribution à ma modeste critique.

WWZ5.jpg

Attention au zombie-kangourou !

Et pourtant, je trouve certains films de zombies modernes sympathiques mais pour celui-là, j'ai du mal à lui trouver des qualités. A la rigueur, il y a le moyen révélé pour élaborer un vaccin contre l'infection. Là encore, c'est une pure invention du film. L'idée est originale mais à nouveau contradictoire avec le principe du zombie classique (qui bouffe n'importe qui). Mais comme j'ai démontré juste au dessus que "World war Z" n'était justement pas un film de zombies donc bon... ça passe. Sur le plan technique, mis à part la grosse scène sus-mentionnée, ça ne casse pas des briques non plus (vu le montant du budget : 115 millions de dollars, des films m'en ont mis plein la vue pour beaucoup moins que ça). J'ai beau chercher, je ne vois pas trop quoi mettre en avant. Et dire qu'un WWZ2 et même un 3 sont apparemment prévus, je ne vois pas de quoi se réjouir.

WWZ6.jpg

"World war Z" est une très mauvaise adaptation du roman et un film de 'zombies' tout juste passable. Heureusement que c'était la fête du cinéma car ça ne vaut pas plus de 3,50€. Payez-vous plutôt le bouquin à la place.

Fiche technique :

  • Titre : World war Z
  • Film américain
  • Année 2013
  • Genre : zombies
  • Réalisateur : Marc Foster
  • Acteurs principaux : Brad Pitt, Mireille Enos, Elyes Gabel
  • Durée : 1h56
  • Filmé en 2D (convertit en 3D en post-prod)

01:22 Publié dans Cinéma | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.