1

22/09/2013

Les films en 3D

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais dans les dernières critiques que j'ai postées, j'ai ajouté une information supplémentaire dans l'encadré 'fiche technique' concernant les films qui sont diffusés en 3D. En effet, comme c'est maintenant chose commune de diffuser les blockbusters (et même aussi des films plus modestes, voire aussi des dessins animés) dans une version en 3D en plus de la version normale en 2D, je me suis dit qu'il était pertinent d'indiquer le format original du film.

En effet, il faut savoir que la majorité (pour ne pas dire la quasi totalité) des films proposés en 3D dans les cinémas sont simplement des films en 2D qui ont été convertis. Alors vous me direz peut-être "Qu'est-ce que ça change ?". Hé bien ça change tout ! Les films qui ne sont pas tournés en 3D ne sont tout simplement pas pensés pour. C'est-à-dire qu'au mieux on aura droit à un léger effet de profondeur dans certains plans, avec certains personnages ou objets qui vont un peu se décoller du fond mais ça n'ira rarement plus loin que ça. Pas de quoi fouetter un chat. Payer plus cher pour ça, c'est tout simplement du vol.

C'est d'autant plus navrant que parfois c'est le réalisateur lui-même qui indique que son film n'est absolument pas adapté à la 3D, qu'il n'a pas été conçu dans cette optique et que s'il devait être converti le résultat ne serait pas bon ; ça n'empêche pas le studio de le convertir tout de même. C'est exactement ce qu'il s'est passé pour "Pacific rim" : Guillermo del Toro était opposé à la conversion 3D de son film mais a dû céder face à la pression des producteurs. No comment.

starwars 3D.jpg

A contrario, un film qui est tourné nativement en 3D sera (en principe) beaucoup plus saisissant. La raison en est simple : tourner en 3D implique une logistique différente ainsi qu'une production différente qui sera (en principe, encore une fois) orientée 3D. Il en résultera des effets 3D particulièrements marquants qu'on ne retrouvera pas dans un simple film qui n'a pas été conçu pour ça à la base. Il suffit de comparer un film lambda converti et par exemple "Resident evil : retribution" qui est un vrai film 3D avec des effets hallucinants qui sortent sans arrêt de l'écran : c'est tout simplement le jour et la nuit.

Alors bien sûr, quand j'indique qu'un film est tourné en 3D ou simplement converti, cela reste un indicateur... mais je pense que c'est plutôt fiable quant à la qualité visuelle finale. C'est pourquoi maintenant, dès qu'un film est proposé en 3D à la diffusion, je mettrais cette information. Sous réserve que j'arrive à l'obtenir, bien sûr.

20:13 Publié dans Message de Seb | Commentaires (0)

07/09/2013

Pacific rim, de Guillermo del Toro (2013)

pacific01.jpg

En 2013, un portail s'ouvre au niveau d'une faille dans l'océan pacifique et une créature gigantesque en sort. Elle est finalement abattue, non sans avoir engendré de nombreux dégâts. Peu de temps après, une deuxième apparait mais connait le même sort que la première. Les ravages sont tels que cette fois l'humanité décide de réagir. Dans l'impossibilité de condamner ce portail, il faut donc se doter d'un moyen efficace de lutter contre ces monstres, appelés kaijus. C'est ainsi que nait le projet Jaeger : des robots géants sont construits afin d'être à égalité avec ces créatures. Chaque jaeger est piloté par deux personnes et permettent au monde de remporter victoire sur victoire. Cependant, l'arrivée constante de kaijus se fait par intervalles de plus en plus rapprochés et chaque nouveau est plus terrible que le précédent...

pacific02.jpg

Oh, le beau film pour cinéphile que voilà. Guillermo del Toro nous offre un très bel hommage au kaiju eiga (littéralement 'Film de monstre' en japonais), un genre extrêmement populaire dans les années 50-60 mais qui se fait plutôt rare aujourd'hui. L'hommage est tellement flagrant que même le terme de kaiju est repris tel quel dans le film. Alors, bien sûr, quand on parle de monstre géant qui ravage des villes entières, on pense tout de suite à "Godzilla" de Ishiro Honda, le film lui est d'ailleurs dédié, ainsi qu'à Ray Harryhausen (un grand monsieur des effets spéciaux de l'époque).

pacific03.jpg

Avec l'ajout des jaegers pour combattre ces kaijus, moi c'est plutôt la série animée "Evangelion" qui me vient à l'esprit, qui a un thème presque identique sauf que les robots combattent des 'anges' venus sur Terre (ce que l'on retrouve aussi un peu dans le film avec le groupuscule religieux qui considère ces kaijus comme une manifestation divine). Bref, les références sont nombreuses et la plus atypique est sans doute le tableau "Le colosse" qui a inspiré le réalisateur qui a essayé de faire transparaître à travers son film la même notion de grandeur et de puissance que sur cette peinture. J'attends évidemment avec impatience une sortie DVD bourrée de bonus avec, j'espère, une version commentée par Guillermo del Toro pour tout savoir de la production.

pacific04.jpg

Que l'on aime ou pas ce genre de film, on ne peut toutefois qu'être ébahi devant la splendeur de l'ensemble. Le réalisateur est un expert dans le monde du fantastique et a fini par développer une patte artistique singulière qu'on retrouve dans la plupart de ses films ("Hellboy" ou "Le labyrinthe de Pan" pour ne citer qu'eux). Que ce soit dans le design des jaegers et des kaijus, ou même dans les décors (par exemple Hong Kong de nuit illuminée par des centaines de néons), on est face à du style del Toro pur jus et c'est vraiment superbe.

pacific05.jpg

Non seulement la photographie est sans défaut mais la mise en scène est également à la hauteur. Même si le scénario est simple, le sentiment de puissance voulu par le réalisateur est bien là. Pendant tout le film, l'impression d'être au bord du gouffre se fait sentir. Chaque nouveau kaiju qui passe la faille est plus terrible que le précédent et si le combat est gagné de justesse, on se dit que lors du prochain c'en sera fini de l'humanité. En effet, le facteur humain joue également un grand rôle : la plupart des personnages possèdent un lourd passé qu'ils vont devoir affronter pour réussir. Le casting est suffisamment bon pour les rendre intéressants et d'ailleurs certains se démarquent vraiment du lot (comme le docteur Newton). Même si quelques pointes d'humour détendent parfois un peu l'atmosphère, globalement elle reste assez tendue et garde l'attention du spectateur éveillée jusqu'à la dernière minute (d'ailleurs restez bien jusqu'à la fin !).

pacific06.jpg

"Pacific rim" c'est un beau et grand divertissement, d'un genre qu'on aimerait voir plus souvent et que je ne peux que conseiller à tout le monde. Un film de Guillermo del Toro, ça reste une valeur sûre.

Fiche technique :

  • Titre : Pacific rim
  • Film américain
  • Année 2013
  • Genre : kaijuu eiga (film de monstre)
  • Réalisateur : Guillermo del Toro
  • Acteurs principaux : Charlie Hunnam, Idris Elba, Rinko Kikuchi
  • Durée : 2h10
  • Filmé en 2D (convertit en 3D en post-prod)

21:37 Publié dans Cinéma | Commentaires (0)