1

13/08/2014

Le dernier rempart, de Kim Jee-woon (2013)

laststand1.jpg

Au cours d'un transfert organisé par le FBI, le très dangereux baron de la drogue Gabriel Cortez réussi à s'évader à l'aide de complices. Il parvient à s'enfuir à bord d'une Corvette ZR1 avec l'un des agents en otage. Il fonce alors vers la frontière méxicaine pour gagner sa liberté tandis que le FBI peine à freiner sa progression. Dans la ville de Sommerton, les hommes du Shérif Ray Owens remarquent une activité suspecte près du canyon marquant la frontière en le Mexique et les Etats-Unis. Le Shérif comprend qu'il s'agit des hommes de Gabriel Cortez qui lui préparent un moyen de passer la frontière. Il va alors, à l'aide de son équipe restreinte, tout faire pour l'empêcher de passer.

laststand2.jpg

"Le dernier rempart" est un film intéressant à plus d'un titre. D'abord, il s'agit du premier film américain de l'excellent réalisateur sud-coréen Kim Jee-woon. Si vous ne le connaissez pas, je vous recommande chaudement de vous plonger dans sa filmographie pour découvrir des petites perles comme "A bittersweet life", "J'ai rencontré le diable" ou encore "Deux soeurs". L'autre particularité de ce film est qu'il marque le retour au cinéma d'Arnold Scharzenegger dans un premier rôle, ce qui n'était pas arrivé depuis 2003 (dans "Terminator 3"). Et le moins que je puisse dire, c'est que cela me fait très très plaisir de le revoir.

laststand3.jpg

Kim Jee-woon, dont ce n'est pas le premier film d'action, qui possède enfin un budget conséquent et un acteur dont la réputation dans le genre n'est vraiment plus à faire, la réunion des deux promet d'être plutôt explosive. Le réalisateur a choisi de placer l'action dans un cadre très typé western, avec évidemment la dose de gunfights qui va avec. Il a déjà prouvé avec "A bittersweet life" qu'il maîtrise parfaitement celles-ci et cela colle très bien avec Arnold qu'on a l'habitude de voir manier les armes à feu. Encore une fois, le retrouver dans un rôle qui lui va parfaitement bien, un vieux Shérif tout autant expérimenté que déterminé c'est vraiment plaisant.

laststand4.jpg

A noter également une autre grosse pointure au casting, Forest Whitaker, incarnant l'agent du FBI chef de l'équipe qui court après Cortez. Ce dernier sous-estime complètement le Shérif Ray Owens, le prenant pour un petit shérif de campagne. Quelques doses d'humour sont ainsi diffusées dans le film, sans que cela ne devienne trop lourd ou trop présent (un film avec Schwarzy n'a jamais été 100% sérieux de toutes façons). L'action reste le maître mot et le contrat est parfaitement rempli de ce côté-là. On voulait du bon Scharzenegger comme dans le temps et on est servi.

laststand5.jpg

Très très loin d'être une parodie de série B comme j'ai pu le lire dans certaines critiques foireuses, "Le dernier rempart" est un pur hommage aux films d'action des années 80-90, la marche qu'il fallait à Arnold Scharzenegger pour remonter sur le devant de la scène. Tout ça soutenu par le talent d'un réalisateur brillant qui a su parfaitement s'approprier les codes du genre, c'est presque le duo parfait. Un bon film d'action, très typé old school, qui fait plaisir à voir. On se réjouit à l'idée de retrouver Arnold dans les prochains Expendables. Si.

Fiche technique :

  • Titre : Le dernier rempart
  • Titre original : The last stand
  • Film américain
  • Année 2013
  • Genre : action
  • Réalisateur : Kim Jee-woon
  • Acteurs principaux : Arnold Scharzenegger, Forest Whitaker, Eduardo Noriega
  • Durée : 1h47

17:20 Publié dans Cinéma | Commentaires (0)