1

13/12/2014

Le labyrinthe, de Wes Ball (2014)

laby1.jpg

Un jeune garçon se réveille dans une boîte en métal, sans aucun souvenir. Quand elle s'ouvre, il est accueilli par d'autres garçons qui lui souhaitent la bienvenue au "bloc". Tous amnésiques, ils se sont organisés pour survivre dans cet endroit entourés de quatre murs gigantesques et infranchissables. La journée, les murs s'ouvrent pour donner accès à un labyrinthe, seul espoir de sortie pour ces jeunes garçons. Malheureusement, la nuit, la configuration du labyrinthe change et il est envahit de créatures mortelles. Bien que le dernier arrivé ait perdu la mémoire, il sait qu'il est là pour une bonne raison : pour mettre fin à ce cauchemar.

laby2.jpg

Ce film est l'adaptation du premier tome de la trilogie de l'Epreuve ("Le labyrinthe", "La Terre brulée" et "Le remède mortel"), de James Dashner. Le scénario est un peu semblable au film "Cube", où des personnes se réveillent sans aucun souvenir dans un endroit inconnu, avec d'autres personnes et vont devoir traverser un ensemble de pièges mortels pour s'en sortir. De fait, cela pose une intrigue intéressante : qui a envoyé ces garçons ici ? Pourquoi ? Ont-ils réellement une chance de s'en sortir ? Comment ? Les questions que le spectateur se pose ne manquent pas et, heureusement (et contrairement à "Cube") la plupart trouveront une réponse lors du dénouement. Cependant, un certain nombre d'incohérences subsisteront tout de même.

laby3.jpg

Le livre de Dashner tient bien la route et se présente comme un univers cohérent, mais ce n'est pas toujours le cas du film. Bien qu'il dure tout de même deux heures, l'intrigue a été quelque peu simplifiée et du coup certains détails ne collent plus, voire même n'ont aucun sens (comme par exemple quand l'un des garçons montre qu'il a dressé un plan du labyrinthe alors que celui-ci change tous les jours). C'est dommage car l'univers qu'à créé l'auteur est très mystérieux et ce sont souvent des détails qui donnent des indices débouchant sur des explications. Le film est donc parfois un peu confus.

laby4.jpg

Cependant, visuellement, c'est très réussi. Que ce soit les murs gigantesques du labyrinthe, qui donnent un sentiment d'oppression et d'impuissance, ou bien les créatures qui y apparaissent la nuit, tout est fait pour donner une impression de malaise. Ca marche, on assiste au destin tragique de ces jeunes garçons qui n'ont d'autre choix que d'explorer ce labyrinthe mortel, dans l'espoir d'y trouver enfin une sortie. C'est stressant mais on est captivé, on attend avec impatience la moindre révélation, la moindre explication qui pourrait donner un sens à cette situation dramatique.

laby5.jpg

Pas aussi bien huilé que le roman dont il est tiré, "Le labyrinthe" possède toutefois suffisamment d'attraits pour séduire les amateurs de mondes fantastiques et d'univers un peu dérangeants. Personnellement j'adore ça et j'ai passé un bon moment. La suite, qui n'a pas encore de titre officiel en français, est déjà prévue pour septembre 2015.

laby6.jpg

En guise de bonus, voici la première image de production du deuxième épisode de la trilogie, "La Terre brûlée".

Fiche technique :

  • Titre : Le labyrinthe
  • Titre original : The maze runner
  • Film américain
  • Année 2014
  • Genre : science-fiction, fantastique
  • Réalisateur : Wes Ball
  • Acteurs principaux : Dylan O'Brien, Kaya Scodelario, Thomas Brodie-Sangster
  • Durée : 1h53

 

14:42 Publié dans Cinéma | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.