1

18/12/2014

Joyeuses fêtes

Tous les ans, fin décembre, c'est Noël puis le réveillon du jour de l'an. Mais c'est aussi l'anniversaire ! De qui, de quoi ? Hé bien du blog qui fête aujourd'hui ses 5 ans ! Bon anniversaire !

J'en profite également pour vous souhaiter à tous de joyeuses fêtes de fin d'année. Il fait froid, on reste au chaud en famille ou entre amis, c'est la meilleure période de l'année pour regarder des films.

Cette année, j'ai des invités surprises qui ont tenu à venir pour vous présenter leurs meilleurs voeux :

JOYEUX NOEL !

17:48 Publié dans Message de Seb | Commentaires (1)

13/12/2014

Le labyrinthe, de Wes Ball (2014)

laby1.jpg

Un jeune garçon se réveille dans une boîte en métal, sans aucun souvenir. Quand elle s'ouvre, il est accueilli par d'autres garçons qui lui souhaitent la bienvenue au "bloc". Tous amnésiques, ils se sont organisés pour survivre dans cet endroit entourés de quatre murs gigantesques et infranchissables. La journée, les murs s'ouvrent pour donner accès à un labyrinthe, seul espoir de sortie pour ces jeunes garçons. Malheureusement, la nuit, la configuration du labyrinthe change et il est envahit de créatures mortelles. Bien que le dernier arrivé ait perdu la mémoire, il sait qu'il est là pour une bonne raison : pour mettre fin à ce cauchemar.

laby2.jpg

Ce film est l'adaptation du premier tome de la trilogie de l'Epreuve ("Le labyrinthe", "La Terre brulée" et "Le remède mortel"), de James Dashner. Le scénario est un peu semblable au film "Cube", où des personnes se réveillent sans aucun souvenir dans un endroit inconnu, avec d'autres personnes et vont devoir traverser un ensemble de pièges mortels pour s'en sortir. De fait, cela pose une intrigue intéressante : qui a envoyé ces garçons ici ? Pourquoi ? Ont-ils réellement une chance de s'en sortir ? Comment ? Les questions que le spectateur se pose ne manquent pas et, heureusement (et contrairement à "Cube") la plupart trouveront une réponse lors du dénouement. Cependant, un certain nombre d'incohérences subsisteront tout de même.

laby3.jpg

Le livre de Dashner tient bien la route et se présente comme un univers cohérent, mais ce n'est pas toujours le cas du film. Bien qu'il dure tout de même deux heures, l'intrigue a été quelque peu simplifiée et du coup certains détails ne collent plus, voire même n'ont aucun sens (comme par exemple quand l'un des garçons montre qu'il a dressé un plan du labyrinthe alors que celui-ci change tous les jours). C'est dommage car l'univers qu'à créé l'auteur est très mystérieux et ce sont souvent des détails qui donnent des indices débouchant sur des explications. Le film est donc parfois un peu confus.

laby4.jpg

Cependant, visuellement, c'est très réussi. Que ce soit les murs gigantesques du labyrinthe, qui donnent un sentiment d'oppression et d'impuissance, ou bien les créatures qui y apparaissent la nuit, tout est fait pour donner une impression de malaise. Ca marche, on assiste au destin tragique de ces jeunes garçons qui n'ont d'autre choix que d'explorer ce labyrinthe mortel, dans l'espoir d'y trouver enfin une sortie. C'est stressant mais on est captivé, on attend avec impatience la moindre révélation, la moindre explication qui pourrait donner un sens à cette situation dramatique.

laby5.jpg

Pas aussi bien huilé que le roman dont il est tiré, "Le labyrinthe" possède toutefois suffisamment d'attraits pour séduire les amateurs de mondes fantastiques et d'univers un peu dérangeants. Personnellement j'adore ça et j'ai passé un bon moment. La suite, qui n'a pas encore de titre officiel en français, est déjà prévue pour septembre 2015.

laby6.jpg

En guise de bonus, voici la première image de production du deuxième épisode de la trilogie, "La Terre brûlée".

Fiche technique :

  • Titre : Le labyrinthe
  • Titre original : The maze runner
  • Film américain
  • Année 2014
  • Genre : science-fiction, fantastique
  • Réalisateur : Wes Ball
  • Acteurs principaux : Dylan O'Brien, Kaya Scodelario, Thomas Brodie-Sangster
  • Durée : 1h53

 

14:42 Publié dans Cinéma | Commentaires (0)

04/12/2014

Terminator Genisys (2015)

Terminator_genisys.jpg


Une fois n'est pas coutume, voici une information toute fraiche puisque cette bande-annonce n'est disponible sur internet que depuis moins d'une heure (au moment où j'écris ces lignes). Cinquième film de la saga Terminator, commencée en 1984 par le grand James Cameron, "Terminator Genisys" poursuit l'éternelle guerre entre humains et machines. A la vue de cette bande-annonce, plusieurs détails méritent d'être soulignés :

- Arnold Schwarzenegger est de retour ! Il incarne bien évidemment le rôle du T-800, comme cela a toujours été le cas jusqu'à présent et devra affronter à nouveau le terrible T-1000.

- Le T-1000 est incarné par Lee Byung-hun, un acteur corréen que j'adore et qu'on a déjà vu entre autres dans les films "A bittersweet life", "J'ai rencontré le diable" ou encore "G.I. Joe : le réveil du Cobra" et "G.I. Joe : conspiration". Je trouve ce choix de casting très judicieux et il suffit de voir la B.A. pour s'apercevoir qu'il fait un T-1000 tout aussi glacial que Robert Patrick en son temps.

- L'actrice de la série TV "Le trône de fer" Emilia Clarke incarne Sarah Connor. Un choix qui s'explique probablement par le fait que le réalisateur de "Terminator Genisys", Alan Taylor, a surtout réalisé des épisodes de séries TV, y compris "Le trône de fer" justement. Le personnage lui va bien.

- Le scénario semble reposer beaucoup sur le voyage temporel, plus que dans les films précédents.

- Le réalisateur semble avoir fait le maximum pour se rapprocher des épisodes fondateurs de la saga (qui sont bien sûr les meilleurs). Cela se voit non seulement avec des scènes semblables mais aussi des répliques carrément identiques : <<Come with me if you want to live>> (Viens avec moi si tu veux vivre.) ou encore <<I'll be back>>(Je reviendrais.). Deux répliques devenues cultes et prononcées dans le film de 1984. C'est une intention louable mais attention, à trop inclure de fan service, cela pourrait avoir un effet néfaste.

Globalement, cette bande-annonce laisse une impression plutôt positive. Il y a beaucoup de choses qui font plaisir mais il faut toujours se méfier d'une bande-annonce car c'est parfois trompeur. Verdict en juillet 2015, lors de la sortie du film.

 

20:51 Publié dans Bandes-annonces | Commentaires (0)