1

09/01/2016

Starwars, Le réveil de la Force, de JJ Abrams (2015)

SW7-1.jpg

Critique sans aucune révélation sur le scénario, vous pouvez lire tranquille.

Trente années se sont écoulées depuis la défaite de l'Empereur. Une nouvelle république a été instaurée et doit faire face aujourd'hui à une nouvelle menace : le Premier Ordre, dont les troupes menées par le terrifiant Kylo Ren, ne cessent de prendre de l'ampleur. Une nouvelle rébellion s'organise alors.

SW7-2.jpg

On l'aura attendu ce nouveau Starwars. Enfin, surtout moi. Cela fait près de 20 ans que j'attendais l'épisode VII au cinéma. Un peu moins cependant depuis qu'il a commencé à faire parler de lui. En effet, le film partait avec de très lourds handicaps, qui laissaient présager un échec regrettable. La première faute de goût c'est ne pas avoir adapté l'histoire (anciennement) officielle qui existait dans les romans de l'univers étendu. S'il n'y avait eu que ça, cela n'aurait pas encore été très grave. Mais la deuxième faute c'est d'avoir confié la réalisation à JJ Abrams, un gars qui s'est déjà permis des fantaisies d'assez mauvais goût avec une autre saga culte de la science-fiction, Star Trek. Ca, c'était particulièrement inquiétant, et la suite l'a confirmé quand Georges Lucas a déclaré lors de la production du film qu'il était triste que la base du scénario qu'il avait écrit a été mise à la poubelle par le réalisateur (troisième faute de goût). Pour résumer, pas l'adaptation de l'(ancienne) histoire officielle, un réalisateur importun et le premier Starwars 0% Georges Lucas. Avoir attendu 20 ans pour ça, il y a de quoi déprimer pour le reste de sa vie.

SW7-3.jpg

Mais tâchons de mettre ces défauts intrinsèques de côté, pour essayer d'avoir une vision objective de l'ensemble. Après tout, ça reste du Starwars, il y a des stormtroopers, des TIE fighters, un nouveau "sith", des droïdes... on est plus ou moins en terrain connu et cela devrait séduire la plupart des gens sensibles à cet univers. Mais si l'on réfléchit un instant, ce que l'on prend pour des qualités sont en fait parmi les plus gros défauts. On passera vite fait sur les faiblesses scénaristiques évidentes, comme la présence d'une rébellion. Du temps où le pouvoir en place était un Empire galactique, la présence d'une rébellion coulait de source. Mais alors qu'une nouvelle république a été instaurée, la nécessité d'une rébellion pour lutter contre un mouvement politique dissident, le fameux Premier Ordre, n'a aucun sens. Du coup, le fondement même du scénario ne tient pas la route. Bon mais passons.

SW7-4.jpg

Non, les principaux défauts dont je parlais plus haut, c'est justement de retrouver tout ce qu'on avait déjà vu dans les précédents films de Starwars. Le plus gros problème ressenti en fin de séance, c'est un énorme sentiment de déjà vu. On a la planète désertique Jakku qui remplace Tatooine, on remplace les stormtroopers impériaux par les stormroopers du Premier Ordre, on remplace l'Empereur par le leader Snoke, on remplace le sith Dark Vador par Kylo Ren, bref... je ne peux continuer l'énumération sans faire de révélations mais quasiment tout le film est comme ça. C'est triste. Et cela a également marqué Georges Lucas, qui a déclaré qu'il n'avait pas aimé le film, et indiquait également qu'il avait travaillé dur pour que chacun de ses films soient différents et proposent toujours quelque chose de nouveau. On regrettera donc d'autant plus que son scénario ait été mis à la poubelle par JJ Abrams.

SW7-5.jpg

Intéressons-nous maintenant au côté artistique, l'univers Starwars étant bien évidemment apprécié pour ses mondes et ses créatures aussi divers que variés. Là où Georges Lucas avait été très critiqué pour son recours excessif au fond vert et aux images de synthèse pour les épisodes I à III, JJ Abrams tente une approche plus dans le ton des épisodes IV à VI. C'est plutôt réussi et donne ce petit côté science-fiction vintage, mais en fait parfois un peu trop au point que dans certains plans on a l'impression que le cast s'est perdu dans les décors du Hobbit. Cela reste tout de même agréable. Le lot de nouvelles créatures et de nouveaux droïdes continue d'enrichir l'univers de la saga tout es restant assez bien dans le ton de ce qui existait déjà. Visuellement, c'est donc probablement l'aspect du film qui est le plus réussi.

SW7-6.jpg

Malheureusement, une belle esthétique ne suffit pas à faire un bon film, surtout quand on parle d'un mastodonte comme Starwars. En nous réalisant un copier-coller sans ambition des anciens films, reposant sur un scénario abracadabrant, JJ Abrams ne fait que mettre en exergue son incapacité à gérer ce genre de grosse production. C'est un peu comme un enfant de dix ans qui tenterait de reproduire la Joconde avec sa boîte de crayons de couleur. On a de la sympathie pour le résultat, tout en sachant pertinemment que c'était foutu d'avance. On peut au moins lui reconnaître sa franchise, puisqu'il a déclaré après avoir lu le script de l'épisode VIII (dont il ne sera heureusement pas le réalisateur) qu'il aurait aimé écrire un scénario aussi bon (ce qu'il n'a pas été capable de faire avec le VII, bien qu'il ait été aidé par Kasdan, un ancien auteur de la première trilogie). Flagrant délit d'aveu d'impuissance.

SW7-7.jpg

"Starwars, le réveil de la Force", premier film produit par l'écurie Disney et sans aucune implication de Georges Lucas, pose donc un constat mitigé. C'est un film charnière qui va servir de base pour ce que deviendra la saga dans le futur. Une base malheureusement plombée par des choix calamiteux faits par un réalisateur qui n'était pas à la hauteur mais qui présente tout de même des nouveaux personnages diablement intéressants, laissant augurer une suite avec nettement plus de potentiel. A condition que le prochain réalisateur, Rian Johnson, ne réitère pas les erreurs d'Abrams et corrige les failles du scénario.

Fiche technique :

  • Titre : Starwars, le réveil de la Force
  • Titre original : Starwars, the Force awakens
  • Film américain
  • Année 2015
  • Genre : science-fiction
  • Réalisateur : JJ Abrams
  • Acteurs principaux : Daisy Ridley, John Boyega, Harrison Ford
  • Durée : 2h15
  • Filmé en 2D (convertit en 3D en post-prod)

18:58 Publié dans Cinéma | Commentaires (1)

Commentaires

films attendu depuis longtemps, mais ce n'est pas le meilleur,
certaines scènes ont un goût de déjà vu dans les autres films. par contre Harrison Ford toujours aussi bon dans son rôle
film à voir quand même

Écrit par : edith | 09/01/2016

Les commentaires sont fermés.